Back to Africa

« Une manière aussi de rendre hommage aux couleurs puissantes de Madagascar »

what behind the scene  ?

« Travaillant dans la confiance depuis 10 ans avec BAOBAB COLLECTION, j’ai eu droit à une carte blanche totale. Je suis un photographe-voyageur, en quelque sorte, je refuse les étiquettes ; je vais là où l’inspiration me guide. Même si ma curiosité se nourrit des autres, ici, en l’occurence la directrice artistique Corinne Bensahel, c’est très souvent seul que je capte le mieux des instants, des ambiances, des visages, des corps, des matières. J’ai donc consacré 8 jours à une pleine immersion dans la nature magnifique de Madasgascar. Par exemple, je suis retourné 8 fois, le soir, pour capter le plus beau ciel s’accrochant aux cîmes des baobabs !

Ma technique ? Je n’emploie jamais photoshop. Je passe par High-Chrome pour travailler les couleurs, les blancs, les contrastes, les tonalités, les saturations, etc, pour rendre au mieux l’émotion que me procurent les matières : de la peau aux nervures d’une feuille. J’admire beaucoup l’oeuvre de Jeanloup Sieff à cet égard. J’aime, à côté du tirage papier, imprimer les photos sur une tôle de métal, Chromalux, qui sublime les images pour une durée deux fois supérieure au papier. Et les couleurs claquent beaucoup mieux ! Une manière aussi de rendre hommage aux couleurs puissantes de Madagascar. »

Rue des Sablons 15, 1000 Bruxelles
+32 2 513 80 64
baobabcollection.com

Het is op Madagaskar dat je de mooiste baobabs vindt. Logisch dus dat het merk daar ontstond en zijn naam kreeg. M project staat voor de identiteit van het concept: Madagaskar, uitzonderlijke Materialen, Meesterlijk handwerk. U hebt het al gesnapt: alles draait rond het eeuwenoude ambacht van de inwoners en de materie waar ze altijd mee gewerkt hebben: Raffia.

C’est sur l’ile de Madagascar où résident les plus belles espèces de baobabs, dont la marque porte le nom, que le M Project est né. La lettre M rassemble l’identité du concept: Madagascar, Main de l’artisan, Matière noble. Une trinité qui  donne toute sa place aux artisans et à leur savoir-faire ancestral, et fait l’éloge de la main qui tisse la noble matière malgache qu’est le Raphia. 

La production de Raphia représente  20%  du PIB de l’île de Madagascar, l’un des pays les plus pauvres du monde. Le raphia est une fibre naturelle, issue d’une race de palmiers que l’on trouve principalement au Nord-Ouest de l’ile. 100% organique, celle-ci est récoltée, triée, séchée puis teintée de pigments pour se parer de mille couleurs. La souplesse de la fibre de raphia lui permet d’être tissée ou tricotée comme une laine où les rangs montés à la main laisseront apparaître de merveilleux motifs géométriques à l’identité Africaine. Le rouge et le noir sont à l’honneur et se mélangent au beige naturel afin de garder pour recouvrir les vases de verre cette identité simple et élégante, qui fait l’ADN de Baobab Collection. 

Les parfums du M Project ont été créés en totale adéquation avec cette démarche artisanale. Les matières olfactives telles que l’ylang, l’eucalyptus et les herbes aromatiques sont également originaires de l’ile de Madagascar. 
Serge Anton, un photographe de la matière
Afin de rendre hommage à la nature extraordinaire de l’ile de Madagascar et à ses habi-tants, Baobab Collection a fait appel au célèbre photographe belge Serge Anton, grand portraitiste et révélateur de matières. Il a fait poser les artisans, les gens de la rue et a immortalisé les baobabs grandioses afin d’assurer au M Project une identité artistique qui sera révélée à travers une exposition itinérante.