Hubert Le Gall

Retrouvez tous les détails du coffret en édition limitée Blanc de Blancs par Hubert le Gall, sur www.ruinart.com/hubertlegall

Entrez dans les coulisses de la Maison Ruinart sur
Facebook/ruinart
Instagram/ruinart
Youtube/press

Rejoignez les conversations de notre Chef de Caves et de notre Oenologue sur Twitter @CarnetsRuinart

Immortalise les couleurs changeantes du Chardonnay...

Designeur,  scénographe et sculpteur d’art contemporain, le Français Hubert Le Gall cisèle desœuvres qui magnifient, depuis des années, les restaurants branchés et lieux privés prestigieux de Paris. Poétiques, fonctionnels, dédiés à la nature, ses meubles et objets, souvent en bronze, se métamorphosent  aujourd’hui en 12 sculptures de verre et bois inspirées par la beauté saisonnière et changeante du cépage chardonnay, cœur de l’édition limitée de la cuvée Ruinart Blanc de Blancs 2015.  Une révélation pour l’artiste ?

En effet, élaborer un champagne est une performance artistique. Le succès de l’œuvre repose sur un homme, véritable artiste, le Chef de Caves.  Choix des matières, des couleurs, savoir-faire, art du temps, imaginaire… 

Comment s’étonner, dès lors,  que les artistes contemporains de chaque création  ‘bulée’ de Ruinart ( depuis Mucha  au 19ème siècle), expriment le désir de chanter cette légèreté délicieuse sous forme d’affiches, de peintures, de scultures ? 

Le calendrier de verre

C’est donc en arpentant les vignes de Sillery dans la Montagne de Reims, vignoble historique de la Maison, que le designer « s’est posé la question du ‘comment’ de l’expression de cette inspiration subite.  Le verre de par sa transparence et sa légèreté convenait mieux que le bronze… Mon expérience de collaboration passée avec le Studio Berengo, temple du verre de Murano, s’est alors présentée à moi dans son évidence ! »

Souvenez-vous de l’exposition Fragile, printemps 2013, au Musée Maillol  de Paris, sous le patronage de Venise.  « Occasion unique de découvrir les chefs d’œuvre de l’art du verre de Murano, de la Renaissance à nos jours, mais également  le rayonnement international de la verrerie vénitienne... ». Scénographie par Le Gall…

Et le bois ? «  Les éléments de verre devaient être raccordés par un symbole de la nature ET de l’artisanat »

Conscient du niveau d’exigence, l’artiste se lance vite dans le projet, « narrant, tout au long des 12 mois,  la vie d’un chardonnay, cépage iconique de la Maison Ruinart. Toute la palette de couleurs de ce raisin évoluant au fil des saisons, déclinant des gammes  s’étendant du vert à l’or. Ces 12 œuvres brillent d’un éclat dont la poésie  chante la nature et à ses merveilles, modulées par la main de l’homme », résume Hubert Le Gall. 

Un art suggestif du Temps

« Je cultive un art de la narration suggestive, à travers les objets et leur environnement. Suggérer  la notion de Temps était essentiel. Temps du soleil ou de la pluie ; Temps de la maturation du raisin ; Temps artisanal du maître de Chais ; Temps, enfin, de l’ouverture de la bouteille. Joie dans le partage d’un moment unique. »

L’écrin de la cuvée by le Gall

Sans oublier bien sûr la création de l’écrin de verre de cette édition limitée… Pleins et déliés dorés s’étalent sur la blancheur immaculée de l’étui. Un hommage à l’éclat rayonnant du chardonnay…

« Cette expérience avec Ruinart , comme celle avec le Groupe LVMH, est un moment important et déclencheur dans ma carrière. Je pense prolonger cette rencontre du raisin dans mon  œuvre… ».