Dinner in the Sky: Bart de Pooter

Qu’est-ce qui vous a motivé à faire partie de cette aventure?

Le concept est très chouette et m’a tout de suite beaucoup plu. C’est une formule de repas qui permet le contact direct avec le client. Chose que je n’ai pas dans mes restaurants. De plus, j’aimais bien aussi le lieu du Cinquantenaire où était installée la table de Dinner in the Sky. C’est un lieu exceptionnel et c’est aussi cela qui fait partie de l’ambiance unique du concept.

« Le concept est très chouette ... »

Quel est votre meilleur souvenir? 

C’est le premier jour ! C’est plus exactement la première fois que je suis allé cuisiner sur Dinner in the Sky. C’était pour un repas à 4 mains avec Yves Mattagne. Comme lui-même était déjà habitué à cela, je l’ai suivi et tout s’est très bien passé. Par ailleurs, plusieurs dîners avec différents clients d’ici ou de l’étranger me restent aussi en souvenir. 

Qu’est-ce que Dinner in the Sky vous apporte au niveau personnel?

C’est surtout le partage qui est important davantage qu’un apport particulier à titre personnel. Le partage avec les autres chefs, avec les clients mais aussi avec mon personnel. C’est un challenge pour toute l’équipe et à tous les niveaux. Cela permet aussi aux cuisiniers de sortir des cuisines et de travailler ailleurs dans un espace original où pour une fois ils sont en contact direct avec les clients. 

Quels sont vos amis-chefs invités pour les repas à 4 mains?

Pour le moment, je peux déjà vous annoncer Arabelle Meirlaen. J’ai voulu l’inviter, car il n’y avait pas de femme programmée sur Dinner in the Sky. Pour le chocolatier, ce sera Benoît Nihant et pour les autres, ce n’est pas encore fixé. Il vous faudra un peu patienter !