Rendre la Nature plus belle

Une demeure aux murs de façade entièrement vitrés, ouverte partout au paysage, construite sur une colline en Espagne.

En Allemagne, un loft dont les vieilles briques se heurtent aux éléments épurés. L'architecte belge Bruno Erpicum cherche à rehausser la beauté des lieux où il conçoit ou rénove un bâtiment.

Il est impressionnant de voir les œuvres de Bruno Eripcum. Son architecture, concise et majestueuse, par quelques traits habilement placés, embellit l'endroit où elle laisse son empreinte. Il y a comme un échange secret entre l'ouvrage de l'homme qui renforce la nature et la nature qui renforce l'ouvrage de l'homme.

Une piscine juste en face de l'horizon marin, une demeure blanche en pleine montagne verdoyante, une autre surmontée d'un toit plat qui se prolonge comme une ligne interminable découpant le ciel. Nul besoin d'opulence lourde pour façonner l’âme de la demeure, tant en pleine ville qu'en pleine nature.

« ouvre le grand public à l'architecture...»

Quand Bruno Erpicum conçoit un bâtiment, il suit la réflexion sur l'architecture moderne initiée au début du vingtième siècle. À cette époque, avant même Le Corbusier en France et le programme des Case study Houses aux États-Unis, quelques architectes belges, comme Leborgne, Van de Velde, De Koninck proposent d’édifier de belles œuvres en privilégiant la justesse des proportions à la richesse de la décoration. "J'ai la modestie de dire que tout notre travail est de répondre aux contraintes de l'environnement."

AABE, l'atelier de Bruno Erpicum situé à Kraainem, constitué d’une dizaine de collaborateurs, reçoit des commandes d'une quinzaine de pays, notamment de Belgique, d'Allemagne, d'Italie, des Caraïbes, des États-Unis. Pour la décoration et l'ameublement de certaines demeures en Belgique, l'atelier collabore entre autres avec la maison Dominique Rigo depuis une vingtaine d'années.

Bruno Erpicum constate qu'Internet ouvre de plus en plus le grand public à l'architecture contemporaine, dans le monde entier, par la communication des images. Autant, il y a dix ans, il lui était difficile d'obtenir en Belgique un permis de bâtir pour une construction contemporaine, autant aujourd'hui cette esthétique est de plus en plus présente.

En 1983, diplômé de l'Institut d'Architecture de Saint Luc à Bruxelles, il entreprend son travail de fin d'études au Pérou. "À cette époque, l'architecture moderne en Belgique était très peu valorisée. D'entrée de jeu, je pensais utile de faire de l'urbanisme dans des pays où il y a de réels problèmes de famine, de société, de développement." Il mène ensuite des projets en Afrique du Sud. "J'étais émerveillé par l'ouverture d'esprit de ce peuple à l'architecture contemporaine."

"Aujourd'hui, à chaque fois que j'entreprends un projet, je me régale. Je parviens presque à n'accomplir que des commandes qui correspondent à ma vision de l'architecture."

Et si Bruno Erpicum peut dessiner un nouveau bâtiment dans son petit bureau privé, avec un opéra à fond dans ses oreilles, il est le plus heureux des hommes.

Atelier d'Architecture Bruno Erpicum & Partners

Avenue Baron Albert d'Huart 331 - 1950 Kraainem

Tel : +32 2 687 27 17 Fax : +32 2 687 56 80

aabe@aabe.be - www.aabe.be