Quand parfum et déco sont de mèche

Inspiré de l’arbre éponyme, Baobab Collection est né d’une passion pour le continent africain. Bienvenue dans un univers où la senteur devient objet de décoration.

Si la marque Baobab Collection trouve originellement sa source d’inspiration en Afrique et plus précisément en Tanzanie, les codes stylistiques qu’elle propose sont bel et bien belges. « Baobab se démarque par une identité très lisible à la fois empreinte de simplicité et d’élégance. Si le noir et le blanc sont les grands maîtres du jeu, la couleur joue aujourd’hui une carte majeure en s’étant installée au fil du temps dans les collections permanentes. La création se fait toujours dans le respect de l’ADN de la marque : l’intemporalité, l’élégance mais aussi teintée d’un désir de surprendre. »
 
Treize années après sa naissance, la marque Baobab Collection peut être fière d’être reconnue comme une société de luxe se différenciant de la concurrence par des codes clairs. « Baobab est à la lisière entre la bougie parfumée et le bel objet de décoration, entre le monde des senteurs et le monde de l’objet. Baobab a ainsi crée un univers unique en mariant l’identité olfactive pour la maison et le bel objet de décoration. Nous sommes les seuls à offrir une bougie de grande taille et de grande qualité, de ce fait elles deviennent un objet de vie et remplacent aisément un bouquet de fleurs ou un centre de table dans les intérieurs. »
 
Une telle qualité ne peut être obtenue qu’en faisant appel aux meilleurs fournisseurs européens, et ce pour chaque composant des bougies, tout comme pour leur contenant. « Nous prêtons une attention toute particulière à nos procédés de fabrication que nous maîtrisons totalement ayant notre propre unité de production. Baobab peut se vanter d’être un produit européen, nous revendiquons notre identité d’artisans car nos bougies sont toutes coulées à la main. Une bougie Maxi Max nécessite trois jours de travail afin d’être coulée tout doucement, couche après couche, et d’atteindre ce niveau de qualité. La cire provient d’Allemagne, le verre est soufflé à la bouche en Pologne, les mèches sont fabriquées en France, les parfums à Grasse, le cuir est italien, les rubans sont allemands tandis que la packaging final et la direction artistique sont maîtrisés en Belgique. »
 
Baobab est donc un produit 100% européen, réunissant le savoir-faire de nombreuses maisons du Vieux-Continent. Si dans le passé on pouvait trouver tous ces savoir-faire dans un seul pays, ce n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui.
 
A chaque saison sa collection
 La marque, en plein développement international, est très présente sur quatre grands marchés, la Belgique, la France, l’Allemagne et la Suisse. Egalement inspirée par les tendances mode, elle vit au rythme des collections avec des éditions limitées qui deviennent des collectors. Si les bougies se vendent mieux en hiver, une gamme d’accessoires et de diffuseurs viennent compléter la gamme.
 
Les éditions limitées sont créées suivant l’inspiration qui peut être développée autour d’un nouveau verre réalisé par nos artisans ou l’éclat d’un cuir italien. C’est alors qu’un storytelling se construit, que l’on imagine la belle histoire autour de l’objet, que l’on crée le parfum et bien sur l’image qui pourra illustrer dans la presse cette belle histoire: « Lorsque l’histoire est imaginée et le synopsis écrit, j’offre des mots-clés à nos parfumeurs basés à Grasse et j’essaye de les transporter avec ces mots vers un univers qu’ils devront me traduire en parfum. Dans le cas de l’édition très exclusive, baptisée Gypset, j’ai choisi de raconter une histoire de fin de vacances et la sensation de ces moments de bonheur qui se terminent. Imaginez vous sous un soleil déclinant, il est 5h de l’après midi, il n’y a plus personne sur la plage. Malgré ce désert, il plane encore dans l’air une odeur d’huile solaire, les pins maritimes s’agitent sous la force du vent salé de l’Atlantique, c’est l’odeur des vacances, mais il faut repartir... Ces quelques phrases transportent le parfumeur dans son propre imaginaire, une émotion commence à naître chez lui et c’est de cette émotion qu’on appelle « le lien » que la magie peut opérer et qu’il peut ainsi la traduire olfactivement. C’est un processus lent et littéraire, qui trouve sa source dans une belle histoire et créera chez ceux qui allumeront nos bougies de nouvelles sensations et une lecture individuelle car il ne faut jamais oublier que l’interprétation d’une odeur est toujours subjective. »
 
Avant de créer le parfum, Corinne Bensahel a déjà une bonne idée du look que prendra la nouvelle bougie. Le design doit forcément correspondre à l’histoire imaginée par la créatrice mais celui-ci peut aussi servir de point de départ au thème d’une nouvelle collection, cela marche en effet dans les deux sens. Les artisans verriers sont mis à contribution et sont invités à montrer leurs nouvelles techniques et apportent de nouvelles propositions. Il en va de même pour les artisans qui traitent les cuirs précieux. Tout ce processus créatif n’a pour but que de créer un bel objet dont le parfum envoutant permettra de faire voyager ceux qui se l’approprient et peut être les transporter dans cet univers teinté « d’africanitude » si cher à Baobab Collection.

Rue des Sablons 15, 1000 Bruxelles
02 513 80 64
www.baobabcollection.com