Consommons des champignons en toute saison

Le champignon, une passion dévorante pour le fournisseur du Chalet qui partage ses connaissances et nous livre quelques secrets bien gardés autour de ces délicatesses.

S’y connaître en champignon demande des années de patience et de balades, pas toujours ensoleillées, dans les bois de nos contrées. Il faut du temps, de la persévérance ainsi qu’un certain goût pour le risque. De tous temps, les champignons ont inquiété les peuples à cause de leurs pouvoirs parfois hallucinogènes et mortels. Mais ils ne méritent vraiment pas toutes ces craintes. En Belgique, il existe des centaines de variétés. Nombreuses sont comestibles après une légère cuisson. Encore faut-il le savoir. La meilleure option avant de se risquer à la dégustation, reste de se faire conseiller par un expert. 

Un autre préjugé sur les champignons traverse les époques. On a coutume de dire, les restaurateurs les premiers, que l’automne est la saison des champignons. Mais il n’en est rien ! En Belgique, on peut trouver du champignon toute l’année, sauf lors de fortes gelées. Les mousserons du printemps par exemple, apparaissent comme leur nom l’indique, au printemps. 

Au Chalet de la Forêt, on aime les champignons et on est très bien conseillé. Alors on se fait un plaisir de varier un peu ceux que l’on choisit de cuisiner pour ses clients, amateurs, curieux et épicuriens. Faisons fi, une fois n’est pas coutume, des Cèpes blancs si communs et des traditionnelles Girolles. Découvrons plutôt le Meunier, petite variété de champignon à l’odeur de farine, les Russules dont il existe plusieurs centaines de variétés et dont une seule est vénéneuse. Il serait dommage de se priver de la Russule Polychrome, de l’excellente Russule verdoyante ou encore de sa cousine, la Russule Charbonnière. Les gens négligent également à tort, du fait du bleuissement de sa chair, le délicieux Cèpe rouge, tellement plus ferme et au goût plus sauvage que son frère blanc ! L’amanite vineuse vous réserve quant à elle une explosion de saveurs mais point d’hallucinations car celle-ci est parfaitement inoffensive et exquise. Elle est reconnaissable à sa couleur rosée qui apparaît après la cueillette. En revanche il ne faut surtout pas se risquer à la dégustation de l’amanite phalloïde qui pour sa part, contient trois poisons différents et qui se confond malheureusement facilement avec la Russule verdoyante. Sachons au passage, qu’un seul de ces poisons suffit à nous faire passer l’arme à gauche. La prudence est donc de mise en matière de champignons. 

Pour déguster des champignons peu communs sans dangers, rendez-vous au Chalet de la Forêt. Promesse est faite que vous y découvrirez des nouveautés.

Drève de Lorraine 43, 1180 Bruxelles
02 374 54 16
www.lechaletdelaforet.be