Matthew Gray Gubler

Docteur Spencer Reid dans la série ‘Esprits criminels’ diffusée par RTL depuis des années, Matthew Gray Gubler est venu saluer cet été ses fans bruxellois dans la RTL House. Logique. Une première dans notre petit royaume !

« Watching TV series is a window into our life »

Gube est une personnalité attachante ; bizzare, gentil, génial, ouvert, aussi spontané que maniaque dans ses rôles ou ses productions, cet ancien mannequin voit le monde de la télé comme un espace virtuel de réfexion sur nos vies, un espace d’expérimentation sur le bonheur ou l’amour, bref comme une « fenêtre » d’oxygène dans un monde où être un nerd ou un original n’est pas toujours facile... Mais n’est-ce pas pour cette raison que Matthew aime à parcourir le monde avec comme seule home sur son dos, le rôle de Docteur Reid ? Une manière pour cet acteur et réalisateur américain (New York University’s Tisch School of the Arts), aussi weird que hipster, de nous rassurer sur nos zones de confort tout en nous permettant de sortir de soi pour explorer d’autres possibilités de vie... Un poète, un fou, un génie que BIGBOOK adore. Définitivement.

Gube’s philosophy
« On me demande souvent pourquoi ‘Esprits criminels’ connaît un si grand succès planétaire. L’étrange fascination pour la mort est issue d’une question éternelle provenant d’une peur qu’on essaie désespéremment de dominer... En philosophie, n’apprend-t-on pas à mourir ? (rire !) »

« J’aime la réalisation en cinéma. D’ailleurs, j’ai réalisé 7 épisodes d’ ‘Esprits criminels’. Ce que j’ai appris de mes pairs est, qu’en cinéma, moins on montre clairement un danger, plus l’ambiance de supens est délicieusement horrible ! »

« Une série TV de qualité est une fenêtre dans nos vies. Elle nous permet de prendre du recul face à notre personnalité, de tester d’autres possibilités. Si j’ai aidé les nerds à se sentir mieux dans leur peau, tant mieux!»

« Mais il est serait faux de croire que jouer le rôle d’une personnalité proche de la nôtre est facile ! Au contraire. »

« Le Docteur Reid est un peu mon « chez moi » qui me permet de traverser le monde entier, de rencontrer des milliers de fans, tout en gardant un certain équilibre »